CARBOXYTHÉRAPIE

TOUT CE QUE VOUS DEVRIEZ SAVOIR SUR LA CARBOXYTHERAPIE... UNE METODOLOGIE

QU’EST-CE QUE LA CARBOXYTHÉRAPIE ?

Bien que cela puisse sembler novateur l’application de CO2 au niveau du corps est pourtant une technique qui se pratique en France depuis la moitié du XXème siècle. Certaines stations thermales l’utilisaient déjà en effet pour combattre des problèmes d’accumulation de graisse et autres troubles circulatoires.

Le terme « carboxythérapie » signifie en soi utilisation de dioxyde de carbone (CO2) à des fins thérapeutiques. Aujourd’hui, on peut entendre par le même terme:

1. L’utilisation du CO2 par voie transcutanée

(diffusion par contact externe avec la peau).

La première acception est née en 1930 en France à la station thermale de Royat où, dans le traitement de patients atteints d’artériopathies périphériques, du CO2 a été utilisé par voie transcutanée à travers des douches filiformes et des bains carbo-gazeux secs ou dans de l’eau carbonique.
Pendant de nombreuses années, il a été effectué uniquement dans les établissements thermaux parce que ce traitement nécessitait des équipements spécifiques pour l’élimination du gaz (CO2).
Les effets bénéfiques au niveau microcirculatoire ont permis l’utilisation de ce traitement comme support aux thérapies conventionnelles dans les artériopathies périphériques, les phlébolymphaties, les acrocyanoses et les lésions ulcéreuses de genèse différente, en améliorant le tropisme des tissus et en permettant une meilleure granulation du fond ulcéreux.

2. L’administration de CO2 par injection sous-cutanée,

contrôlée par un appareil breveté.

L’efficacité de cette thérapie dans le domaine thermal pousse le Dr. Roberto Parmigiani PDG de l’entreprise CARBOSSITERAPIA ITALIANA à penser que le CO2 pouvait être efficace même administré par voie intradermique. De cette impulsion commence le développement d’un dispositif qui pourrait contrôler le flux de gaz qui est réellement injecté sous-cutanée, la variable la plus importante pour obtenir des résultats scientifiquement pertinents.

MECANISME D’ACTION DE LA CARBOXYTHERAPIE ET SES EFFETS 

TISSU ADIPEUX

ACTION MÉCANIQUE Le flux de CO2 brise les membranes des cellules graisseuses avec une action lipoclastique directe, en maintenant les vaisseaux et le tissu conjonctif indemnes.

ACTION BIOCHIMIQUE - L’apport et la libération accrus d’oxygène au niveau des tissus favorisent les processus oxydants des acides gras (enzymes capables de dissoudre les graisses)
- L’augmentation du débit sanguin local réactive le métabolisme cellulaire en déclenchant une demande énergétique accrue de la part du tissu adipeux et donc en stimulant la lipolyse.

PIED DIABÊTIQUE

la carboxytherapie a des effets positifs sur la micro-circulation puisqu’elle augmente l’oxygenation des tissus traités. La typologie des lésions des ulcères cutanés qui peuvent bénéficier de la méthodes est la suivante :

  • Diabétique
  • Insuffisance veineuse
  • Insuffisance artérielle
  • Lésions vasculaires mixtes

Le traitement des ulcères avec la carboxytherapie va de pair avec des méthodes complémentaires pour guérir les lésions des ulcères ; la carboxythérapie vise à ne pas guérir uniquement les lésions mais aussi à remédier définitivement aux problèmes du patient.

Agir avec le CO2 parce que:

  • Améliore la perméabilité aux gaz
  • Améliore l’angiogenèse
  • Favorise la croissance de l’épithélium nouveau
  • Facilite la migration et la division cellulaire

MICROCIRCULATION

ACTION À COURT TERME

  • En induisant une vasodilatation et en améliorant l’action de la pompe artérielle sur le sang, il augmente le débit sanguin tissulaire local;

  • Augmente la libération d’oxygène au niveau tissulaire (effet Bohr).

ACTION À LONG TERME

  • Induit une angiogenèse provoquée par la libération de facteurs de croissance.

SYSTÈME LYMPHATIQUE

Il augmente la vitesse d’élimination des stagnations liquides, tellement à obtenir le pristino de l’activité de drainage lymphatique même dans les cas plus sévères.

EFFET ANTALGIQUE

Le mécanisme de l’effet analgésique de l’administration de CO2 n’est pas encore connu. Certains auteurs suggèrent qu’il se réalise grâce à :

  • Action directe avec inhibition des points de déclenchemet;

  • Relaxation des fibrocellules musculaires des sphincters précapillaires (due à l’augmentation du débit sanguin) dont les récepteurs, stimulés, ont une action de feedback sur le système nerveux central;

  • Influences secondaires inhibitrices des cytokines.

     

CHAMPS D'APPLICATION 

La carboxythérapie trouve aujourd’hui diverses applications et est entrée dans les recommandations de la chirurgie plastique, en dermatologie, en phlébologie, et pour le traitement de diverses pathologies de nature vasculaire et pour le traitement des ulcères cutanés . les champs d’applications sont actuellement les suivants :

CHIRURGIE PLASTIQUE

CONTURING

LIPOMATOSE DIFFUSE

CICATRICES ET CHÉLOÏDES

GREFFE AUTOLOGUE DE GRAISSE

GREFFES CUTANÉES

MÉDECINE ESTHÉTIQUE

ADIPOSITÉ LOCALISÉES

ANTI-ÂGE

LIPODYSTROPHIE

CELLULITE (PEFS)

TRAITEMENT DE LA DOULEUR

PÉRIARTHRITE

ÉPICONDYLITE

CERVICALGIE

LOMBALGIE

GONALGIES

TENDINITES

PÉRITENDINITE

TRICOLOGIE

ALOPECIA ANDROGENETICA E AREATA

DEFLUVIUM TIROIDEO

COMPLEMENTARE FUE E STRIP

GYNÉCOLOGIE

SÉCHERESSE VAGINALE

VAGINAL REJUVENATION

DISMINORREA

ANDROLOGIE

IMPUISSANCE VASCULAIRE

INDURATIO PENIS

DYSFONCTION ÉRECTILE D’ÉTIOLOGIE

MICROANGIOPATHIE

FLEBOLOGIE ET ULCERES

INSUFFISANCE VEINEUSE ET LYMPHATIQUE

SYNDROME DES JAMBES SANS REPOS

ACROCYANOSE

PHÉNOMÈNE DE RAYNAUD

ULCÈRES ET BLESSURES DIFFICILES

AVANT / APRÈS

Il convient de rappeler que la carboxythérapie est une technique qui stimule la production de bradykinine, sérotonine, catécholamines et de collagène, substances attaquant directement les graisses accumulées et favorisant le renouvellement de la peau. Il s’agit également d’un traitement thérapeutique de nombreuses maladies comme l’insuffisance hépatique, respiratoire, rénale ou cardiaque, le diabète, le cancer, les problèmes de circulation, l’épilepsie, les problèmes de cœur, du foie ou encore des reins.

LE TRAITEMENT

Comment fonctionne le traitement par carboxythérapie ?

En pénétrant dans le corps le CO2 entraîne une hyper-distension des tissus sous-cutanés, libérant des substances comme la sérotonine, bradykinine, histamine et catécholamine, toutes impliquées dans le processus de destruction des graisses.

Dans de nombreux cas de figure l’application de ce gaz est associée à la pratique de massages visant à améliorer sa répartition dans l’ensemble du corps, favorisant ainsi le flux sanguin et l’apport de nutriments.

Le gaz produit des effets au niveau interne mais aussi externe. Au niveau interne il permet de détruire la graisse tandis qu’au niveau externe il permet d’améliorer la qualité du tissu et l’aspect de la peau.

Comment se réalise une séance de carboxythérapie ?

La carboxythérapie consiste à réaliser des microinjections intradermiques de dioxyde de carbone à des fins médicales. Le gaz est administré sous la peau au moyen d’une fine aiguille placée au bout d’un tube, connectée au dispositif médical contenant du dioxyde de carbone.

Le matériel utilisé pour la carboxythérapie s’appelle CDT EVOLUTION, le seul appareil certifié et approuvé par l’Union européenne et le ministère de la Santé; Les aiguilles utilisées sont stériles et à usage unique. En effet, elles sont remplacées pour chaque patient et ont un diamètre variant de 4 à 13 mm. Grâce à un microprocesseur moderne, le CDT surveille en permanence la quantité et la pureté du dioxyde de carbone émis, offrant ainsi au professionnel réalisant la séance un plus grand contrôle pendant toute la session.

Bien que le traitement soit peu invasif et ne nécessite aucun type d’anesthésie, il doit toujours être effectué par un médecin, pour garantir par son professionnalisme un diagnostic correct, l’attention prêtée dans le choix de l’équipement, le choix du protocole à utiliser et sa personnalisation.

la durée d’une séance varie de 10 à 30 minutes selon la pathologie à traiter, un cycle varie de 8 à 15 séances en fonction de la pathologie à traiter, habituellement une à deux fois par semaine, selon les indications du médecin.

Le traitement par carboxythérapie est-il douloureux ?

Il est normal de ressentir de la chaleur ou une brûlure au moment de l’injection du gaz dans la peau tout comme une pression ou distension de la peau.

Le traitement RESTE INDOLOR ET peu invasif, il est effectué en clinique OU CABINET MEDICAL et ne nécessite pas d’hospitalisation. À la fin de la session, le patient peut reprendre ses activités en toute sécurité sans contre-indications.

POURQUOI EST-ELLE SÛRE ?

Le dioxyde de carbone est constitué d’un atome de carbone lié à deux atomes d’oxygène (CO2).

C’EST UN GAZ SANS EMBOLIE
CO2, un gaz que nous produisons nous-mêmes
Chaque jour, notre corps produit environ 450 litres de CO2 (de 200ml/min à 2L/min) comme effet de la « respiration cellulaire ».
Environ 70% des molécules de CO2 entrant dans le sang sont transportées vers les poumons sous forme d’ions bicarbonate dissous dans le plasma. Ce procédé permet de maintenir la stabilité du pH corporel et en même temps d’échanger le CO2 avec l’oxygène dans les alvéoles pulmonaires pour ensuite l’expulser par expiration.
C’est pourquoi le CO2 est non toxique : il est éliminé physiologiquement par les poumons.

La surêté de la methode rend possible l’association de la carboxytherapie à d’autres méthodes que le médecin considère nécessaire .